Lifestyle

La sieste : où je veux et quand je veux

Le sommeil, on le sait, c’est important. Un coup de pompe et hop, votre journée devient insupportable, et vous aussi. Mais la sieste, c’est également un de ces petits plaisirs de la vie dont on a tendance à se priver, pris par nos modes de vie pressés et nos automatismes. Non, dormir n’est pas une activité réservée à la nuit et au dimanche matin. Non vous n’êtes pas obligés d’attendre la retraite ou le chômage pour roupiller après le déjeuner. Chez vous, au boulot ou dans un bar à sieste, écoutez votre corps et pioncez un bon coup…

La sieste vous fait gagner du temps

Non seulement faire la sieste n’est pas une perte de temps. Elle est même un moteur d’efficacité. Sur une journée de travail de 8 heures, 10 heures ou plus, personne n’est au top de sa productivité à chaque instant. Alors lorsque votre cerveau commence à griller, plutôt que de regarder les mouches voler, squatter la machine à café ou partager les derniers articles de Topito avec vos amis virtuels, allez donc vous coucher. Une petite sieste vous permet d’augmenter votre vigilance, votre concentration, votre créativité, de lutter contre le stress lié à la fatigue, et donc de gagner du temps.

Pas besoin d’y passer une heure

Et pour ça, pas besoin de se prendre une RTT. La sieste idéale est de 10 minutes. Assez longue pour vous régénérer et assez courte pour éviter l’effet « tête dans le pâté » au réveil. 10 minutes, ça se trouve, à la pause déjeuner, entre deux réunions ou pendant les transports.

Un lit au boulot

Je vous l’accorde, dormir sur son bureau, sur le comptoir d’un PMU ou contre la vitre crade du RER, ce n’est pas très agréable. Si certains espaces de co-working et même certaines entreprises à la direction ouverte d’esprit offrent des espaces de repos, beaucoup d’entre nous se trouvent fort dépourvus lorsque la fatigue se fait sentir.

Le bar à sieste, une solution flexible

C’est pour combler ce besoin qu’a vu le jour l’an dernier à Paris le premier bar à sieste au monde. Sur un lit ou dans un hamac, simple roupillon ou soin et massage, les prix sont relativement abordables. La sieste de 25 minutes en hamac vous coutera 12 euros (7 si vous êtes membre). Le concept plait et commence à être copié, notamment à Bruxelles. Alors le bar à sieste, effet de mode ou réelle avancée vers une vie plus flexible ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s