Lifestyle

Vivre en Airbnb : à quoi faut-il penser ?

Dans un précédent article, je vous faisais part de la possibilité de ne vivre nulle part, de lâcher son appartement pour résider uniquement en Airbnb ou à l’hôtel. Contraint et forcé par des problèmes de visa (et une envie de voyager), j’ai tenté l’expérience. Durant six mois environ, j’ai vécu uniquement à l’hôtel et dans des logements Airbnb, parfois en itinérance, parfois en m’installant plus durablement, notamment à Taïwan. Durant ces six mois, j’ai résidé, voyagé et travaillé au Myanmar, au Cambodge, en Thaïlande, à Madagascar et à Taïwan. Je suis finalement retourné à Phnom Penh au Cambodge pour m’y installer. Naturellement, j’ai vécu quelques galères de logement et j’ai retiré quelques enseignements et réflexions que voici :

Sur Airbnb, réservez à l’avance

Chaque pays est différent. Chaque ville est différente. Certaines destinations sont plus adaptées au Airbnb, d’autres aux séjours dans les hôtels. Comparez toujours l’offre et les prix des hôtels avant de prendre un appartement.
Dans tous les cas, réservez à l’avance. Dans une ville comme Taipei par exemple, qui connaît une grande pression immobilière, il est toujours possible de trouver un logement pour quelques nuits, mais la tâche s’annonce beaucoup plus difficile lorsque vous voulez rester plusieurs semaines ou mois au même endroit. La plupart du temps, les logements sont déjà loués, ne serait-ce qu’un weekend sur la période que vous cherchez. Il est donc essentiel de réserver ses logements à l’avance pour éviter de devoir entrecouper ses séjours et déménager pour deux ou trois jours ce qui peut être très gênant, surtout lorsque l’on n’est pas en vacances.

Sur Airbnb, réservez au moins un mois à la fois

Réserver un logement pour au moins un mois sur Airbnb peut vous permettre de faire d’énormes économies puisque certains propriétaires offrent des réductions pouvant aller jusqu’à -70% ! C’est-à-dire que dans certains cas, louer un logement pendant deux semaines peut vous coûter plus cher que de le louer pendant un mois.
En plus de ça, vivre au moins un mois au même endroit permet de profiter autrement des environs, de prendre plus le temps de découvrir le quartier, de prendre ses petites habitudes, de rencontrer les commerçants et ses voisins, de trouver des cafés sympas pour travailler…

Attention aux endroits trop touristiques

Contrairement à ce que l’on voudrait croire, Airbnb n’est pas qu’un site permettant aux particuliers partant en vacances de sous-louer leur appartement quelques semaines par an. Une majeure partie des logements situés à proximité de lieux touristiques sont des investissements locatifs exploités uniquement en Airbnb, parfois même gérés par des agences spécialisées. Il existe même des immeubles entièrement dédiés à Airbnb (si si). Nous sommes bien loin de l’image familiale et conviviale, de l’esprit de partage et de l’économie collaborative.
Ces logements vers les grands centres touristiques sont souvent chers et mal adaptés aux longs séjours. Beaucoup privilégient les courts séjours et n’offrent pas de réduction conséquente si vous restez plus d’un mois. Leur objectif est d’être rentables, quitte à devoir changer les draps et faire le ménage tous les jours. Contrairement aux logements habités le reste de l’année, il sera difficile d’y trouver tous les équipements nécessaires pour la vie de tous les jours, notamment pour cuisiner ou laver ses vêtements. Certains studios ne sont pas équipés du WiFi, ni même parfois de table ou de chaise dignes de ce nom. Il est difficile dans ces conditions de travailler sereinement. Préférez donc les logements dans des zones résidentielles qui seront plus souvent adaptés aux besoins des nomades qu’à ceux des touristes.

Ne vous fiez pas trop au nombre d’étoiles et d’avis positifs

Qu’il s’agisse d’un hôtel ou d’un Airbnb, la plupart des gens qui auront posté des commentaires sur les sites de réservation en ligne ont résidé dans la chambre que vous considérez pour leurs vacances et n’ont pas du tout les mêmes attentes que vous. Certains partent visiter toute la journée et se moquent du confort de la chambre, d’autres viendront faire la fête et ne se soucieront pas de la mauvaise isolation des murs. D’autres encore sont là pour se reposer et se déconnecter et ne se laisseront pas influencer par le wifi défaillant.
Il m’est arrivé plusieurs fois à Taipei de me retrouver dans des appartements très sales, humides et sans Internet, pourtant très bien notés sur le site. À y regarder de plus près, les commentaires positifs portaient essentiellement sur le bon accueil réservé par le propriétaire, la proximité des lieux touristiques et des restaurants, des points certes agréables, mais qui ne sont pas notre priorité lorsque l’on s’installe pour plusieurs mois dans une ville.
Dans les zones ou quartiers moins touristiques, il est normal que les annonces aient moins d’avis. Lisez attentivement les commentaires pour savoir pourquoi les avis ont été positifs ou négatifs. De manière générale, n’hésitez pas à contacter les propriétaires pour demander plus d’informations. Beaucoup d’annonces affichent des informations erronées, notamment pour la connexion à Internet. Certains propriétaires semblent cocher n’importe quelles cases et peuvent vous induire en erreur. Pour la petite histoire, j’ai bien failli réserver pour un mois un matelas sur un toit en pleine montagne taïwanaise en plein hiver…

Emportez le nécessaire pour cuisiner

Si vous comptez vivre sur une longue durée en Airbnb ou à l’hôtel et changer plusieurs fois de ville ou de logement, prévoyez le minimum pour vous faire à manger ou du café. Même dans des pays la vie est peu chère, vous n’aurez pas toujours envie de manger au restaurant, et vous serez certainement lassé de la nourriture disponible dans votre quartier. Pour deux personnes, nous disposions par exemple de deux bols (qui peuvent servir à manger ou à boire), d’une bouilloire, de deux fourchettes, deux cuillères, deux paires de baguettes, deux boules à thé et un couteau / tire-bouchon, le tout rangé avec quelques vivres dans une grande trousse de toilette dédiée à la cuisine.
Si vous allez à l’hôtel, ne négligez pas les offres avec petit-déjeuner inclus, surtout les self-services bien fournis. Les économies sur un mois peuvent être conséquentes.

Squattez les appartements des étudiants

Une option très intéressante que j’ai testée à Taïwan et réessaie cet été à Angers en France est celle de s’installer dans un quartier étudiant pendant les vacances universitaires. Ce n’est certes pas le meilleur moment pour y faire la fête, mais les bons plans sont souvent au rendez-vous. Beaucoup d’étudiants sous-louent leur appartement pendant les vacances pour limiter les frais. Les quartiers étudiants sont peu prisés des touristes et leurs prix ne sont pas très élevés. En plus de cela, ils sont souvent très accessibles en transports en commun et entourés de services peu chers à destination des étudiants fauchés (laveries, restauration…). Les étudiants ont souvent les mêmes besoins que les travailleurs nomades (une bonne connexion à Internet, un bureau…). Leurs appartements sont donc souvent parfaits pour travailler en ligne.

Et vous, quels seraient vos conseils pour trouver le logement idéal lorsque l’on est nomade ? Avez-vous déjà testé le coliving ?

un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s